Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/05/2007

Clauzewitz 14 mai 2007

 

Bonjour à tous,

 

 

Je vais essayer de vous entretenir tous les jours de mes réflexions sur la politique, la médecine, l’histoire, la littérature et le théâtre.

 

 

Vaste programme.

 

 

Ma première réflexion. Tout le monde s’étonne de regain d’intérêt pour la politique, non seulement des Français, mais aussi des Belges qui se sont passionnés pour l’élection de Sarkozy comme jadis pour la guerre du Golfe. Hier, les Français votaient contre quelqu’un. Cette fois, ils se sont prononcés pour un programme et une personnalité. Les Belges vont retomber dans leur inertie politique. Chez nous il n’y a pas d’enjeu. Tout est combiné d’avance avec en point d’orgue le zeste de trahison posé classiquement par la démocratie chrétienne.[1] On sait que le premier ministre sera Flamand ; que le ministre des affaires sociales (qui contrôle le pactole des mutuelles) sera socialiste,  que le ministre des affaires étrangère sera translucide voire ahuri comme Louis Michel. Un vote de protestation ? Impossible en Wallonie. Il n’y a pas d’opposants.

 

Comment pas d’opposants ? Et le Front National ? Le Front National du dr Ferret est un leurre pour qu’il n’y ait pas de vrai mouvement d’extrême droite. Le dr Ferret est tellement catastrophique qu’on peut se demander parfois s’il ne le fait pas exprès pour saboter l’essor de son mouvement. Qui finance son inefficacité et sa relative impunité ?

 

 

Les Wallons n’ont donc aucune raison d’aller voter si ce n’est l’obligation de le faire. En Belgique le vote n’est pas un droit, c’est une obligation. L’obligation d’être « démocrate », sans avoir la moindre influence sur la gestion des institutions.

 

 

Et pourtant la démocratie pourrait fonctionner même dans ce pays corrompu. Nous en reparlerons.

 

 

Clausewitz, le 14 mai 2007

 



[1] Dans l’ancien hebdomadaire « Pan », on disait d’eux qu’ils n’avaient qu’un regret,c’est de ne pas pouvoir renier leur parole avant de l’avoir donnée.

 

Commentaires

Je me souviens d'une lecture d'il y a plus où moins vingt ans…
"les hommes politiques belges sont inimitables. Non pas qu'ils aient des qualités exceptionnelles, … ils sont tous fabriqués sur le même moule : tous gris!". Poujadisme? Assurément!

Il n'en reste pas moins que vivant dans la province de Liège, je ne peux que m'interroger devant une devise telle que "Forcer l'avenir!". Beau programme.

Écrit par : nEUROLAND | 15/05/2007

Les commentaires sont fermés.