Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/05/2007

La démocratie n'est pas totalement pourrie

Culture 20 mai 2007

 

 

La démocratie n’est pas totalement pourrie

 

 

C’est l’opposition qui est pourrie. Pourrie par les majorités éternelles, surtout en Wallonie où certaines majorités socialistes règnent depuis plus de cent ans. L’opposition est bien coite dans son trou. Plus personne n’y ose prendre la parole pour attaquer les maîtres du jeu. Toutes les places, jusqu’à la moindre femme d’ouvrage, sont prises depuis un siècle par les mêmes familles. Le recrutement se fait selon l’adage du Régent, le duc d’Orléans : «Tout à la faveur. Rien au mérite ! » C’est vrai jusque dans nos universités. Quand je me suis présenté aux élections communales de 1982, j’ai fait une campagne féroce pour dénoncer les innombrables domiciles fictifs mis en place par le PS. Un ex secrétaire communal m’a invité à le rencontrer. Il m’a dit :

 

            - Ne me faites pas rire, monsieur le candidat, sitôt élu, on vous fera taire !

 

            - Pardon ?

 

            - Quand vous aurez besoin d’un camion de gravier pour votre allée, ou d’une nacelle pour couper vos arbres, on s’empressera de vous contenter et vous n’oserez plus ouvrir la bouche.

 

            - Je ne me tairai pas !

 

            - On verra !

 

            Je ne me suis pas tu. J’ai dénoncé le secrétaire communal qui utilisait à temps plein cinq employées pour son commerce de timbres. Il a été mis en prison. Tout a finalement, comme toujours, été noyé dans la mélasse. Il a récupéré tout ce qu’il avait perdu et  même retrouvé sa place de secrétaire communal.

 

            Je me battais seul. Même mes collègues de l’opposition, dont j’étais le chef de groupe, estimaient que j’en faisais trop. Il faut être obséquieux avec les maîtres. Personne ne m’en a été reconnaissant, mais j’avais déstabilisé le pouvoir. Ils se tenaient à carreau quand ils proposaient la moindre mesure. Pour la campagne suivante, leur slogan fut : « Le retour de la confiance ». Quant à moi, je n’y ai rien gagné. J’ai perdu de nombreux patients. Je fus considéré comme une vague fasciste et j’ai été défenestré de mon groupe. Tout le monde y prônait la collaboration à tout crin. « Une opposition constructive » disaient-ils…

 

            Disraeli disait  “ The duty of the opposition is to opposite”. (Le devoir de l’opposition c’est de s’opposer). Ici c’est de ramper devant la majorité.

            Quand un conseiller de l’opposition dévoile un scandale, il est suspect. Il mélange tout, il confond certains salopards avec le parti dont toutes les combines ne peuvent être qu’honnêtes. Le parti ? La pureté même. N’a-t-il pas défendu l’ouvrier il y a 150 ans ?

            C’était naguère à Charleroi. Quand commencera-t-on à Liège ? Peut-être quand l’opposition s’opposera ?

 

Clausewitz

18:03 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je voulais réagir. Mais quelqu'un l'avait fait avant moi... il y a 350 ans ;)

[Un loup rencontre un chien aussi puissant que beau. Bonne chair, maintes caresses, voilà de quoi faire rêver... jusqu'à ce que...]
Chemin faisant, il vit le col du chien pelé :
Qu'est-ce là ? lui dit-il. Rien. Quoi ? rien ? Peu de chose.
Mais encor ? Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
Attaché? dit le loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? Pas toujours, mais qu'importe ?
Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor."
Cela dit, maître loup s'enfuit, et court encor.

JEAN DE LA FONTAINE, le loup et le chien (extrait)

Écrit par : Pssst! | 25/05/2007

Merci d'avoir rappelé cette fable immortelle. C'est bien vrai : nous sommes nourris et bien logés, mais nous avons perdu toute dignité au point de ne plus oser nous révolter devant les abus et les stupidités du régime. Arena et les homosexuels, Laurette et l'impunité des tueurs, Louis Michel et sa politique étrangère qui nous coupe de nos meilleurs alliés pour plaire aux Arabes et tutti quanti, je remplirais la page. Pas la moindre opposition à l'horizon. Coucouche panier! "Je ne vais pas critiquer L. il a fait avoir une place d'institutrice à ma petite fille..." Fermez le ban. Christian Oosterbosch

Écrit par : Christian Oosterbosch | 25/05/2007

Les commentaires sont fermés.