Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/05/2007

Impunité des tueurs

Culture 21 mai 2007 Impunité des tueurs Georges est vigile dans un grand magasin. Un matin, au moment de l’ouverture, deux malfrats attaquent la banque, braquent le personnel et sortent en courant en emportant un sac. Georges veut s’interposer. Il frappe un des deux gangsters avec sa radio portative, sa seule arme. L’homme riposte avec un colt 45 et lui perfore les tissus mous de la cuisse. Georges s’écroule. Il entend l’autre bandit hurler : « Tue-le ! Tue-le ! Il ne témoignera pas ! ». Georges croit déjà sentir le projectile de 11,43mm lui perforer les entrailles. Dans un éclair, il pense : « s’il me tue, il sera  privé de dessert pendant un mois ! Ma femme et mes deux petits seront privés de papa toute leur vie ! » Le malfrat, pourtant assuré de l’impunité totale, ne tire pas. Il ajuste la tête de Georges, puis il baisse son arme et reprend sa course. Georges s’est mal remis.  Il conserve un tremblement intérieur. L’assurance lui  fait des tas d’ennuis. « Comme si j’étais responsable du hold up ! » dira-t-il. « Vous auriez dû faire ceci, vous auriez dû faire cela… » « Je n’avais pas d’arme ! Pas même un pistolet à bouchon. Tout le monde aurait été content que je fusse mort. Cela aurait simplifié le dossier ! »

 

Je me pose la question : comment trouve-t-on encore des vigiles ? Ils sont sans armes et en plus, surtout les « sorteurs » de dancing, devant le magistrat, ils ont toujours tort. Ce sont eux les provocateurs. « Vous êtes aussi large que haut ! » reprochait une magistrate à un de mes patients qui, attaqué par un malandrin, avait riposté et lui avait cassé une dent. Pauvre petit malandrin sans défense…En Belgique, il n’y a plus que les gangsters à pouvoir disposer d’une arme. Même les flics doivent rentrer chez désarmés. Tout cela parce qu’un malade mental a fait feu sur deux femmes à Anvers. Quousque tandem abutere patientia nostra Loretta ?  Clausewitz

20:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.