Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/06/2007

Kit d'euthanasie, mode d'emploi

15 juin 2007

 

 

L’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) a estimé qu’il y avait beaucoup trop peu d’euthanasies en Belgique. En association avec la chaîne de pharmacies socialistes Multipharma, elle a décidé de mettre sur le marché un kit d’euthanasie pour faciliter le travail des médecins qui auraient des problèmes techniques pour donner la mort. On n’a guère parlé de la composition de ce kit. Le principe est le suivant : grâce à 3 petits baxters et une aiguille à trois direction, on commence par endormir le patient avec du pentothal (le commentaire explique que dans 90% des cas, à cette dose, le sujet est mort). S’il résiste, on libère le contenu du second baxter et on injecte du norcuron, dérivé du curare, un poison de flèche des Indiens d’Amazonie. Le curare a la propriété de bloquer les muscles. Le patient est asphyxié par la paralysie des muscles de la respiration. Le troisième baxter, de liquide  physiologique, ne sert qu’à rincer les canalisations avant de retirer l’aiguille.

 

Les conseils de l’Ordre des Médecins et des Pharmaciens ont réagi à l’introduction de ce kit en pharmacie. La presse en a parlé. Nous n’avons relevé nulle part l’indignation que l’on aurait pu attendre devant une mesure aussi extravagante. La presse internationale réagit plus que nous. Il est vrai que la Belgique (Dutrouxland) est tellement habituée aux horreurs que plus personne ne réagit à rien. À noter, trois malades dépressifs viennent d’être « euthanasiés » en Flandre , cela n’a provoqué que des haussements de sourcil. L’évolution que nous avons prévue dans notre blog précédent, est inexorablement en marche. « Et c’est vrai, à la fin, que tous ces vieux dans les asiles coûtent vraiment très très cher »(Sic)

 

En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire (G. Orwell)   Clausewitz

 

 

09:50 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.