Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/09/2007

Réponse à "Psykotik"

Réponse à « Psykotik »

 

Le 7 septembre 2007-09-06

 

 

Le commentaire de « psykotik » vaut un blog de réponse. Une fois de plus, comme dans tous les débats actuels, on mélange tout. C’est comme si mon blog avait été écrit en chinois. Les gens ne savent donc plus lire ?[1]

 

 

Je n’ai pas parlé d’arme dissuasive. J’ai émis une réflexion précise. Les pédophiles récidivistes et, en général les criminels récidivistes, dont on est certain de la récidive, devraient rester enfermés jusqu’à leur mort puisqu’on est certain qu’ils vont recommencer. L’essentiel c’est de préserver la société, en particulier les petits garçons qui demeurent leurs victimes de choix. J’ai bien dit que la peine de mort ne devrait être applicable que dans l’impossibilité de les conserver à l’ombre. C’est ici que les justicialistes se soulèvent.  Ils ont purgé leur peine il faut qu’on les libère. C’est la loi ! Nous sommes dans un état de droit. De doit oui, sauf du droit des victimes. Les pleureuses gauchistes pleurent sur les assassins et les violeurs, jamais sur leurs victimes. Les citoyens de bon sens répondront : c’est la loi qui libère les récidivistes ? Changeons la loi ! Rien n’est coulé dans le bronze. En principe, nous sommes une démocratie vivante. Les multirécidivistes doivent être mis hors d’état de nuire. Point. Pleurez mesdames. Si les récidivistes continuent de rôder parmi nous, il faudra que les pères de famille s’arment et se fassent justice eux-mêmes. Comme jadis. Est-ce cela la démocratie ? La loi doit protéger les citoyens. N’est-ce pas élémentaire ?

 

En créant des hôpitaux psychiatriques pour héberger tous ces nuisibles, le président Sarkozy va dans le bons sens. Malgré les pleureuses. C’est ce que l’immense majorité des citoyens demandent depuis toujours. Je ne suis pas partisan de la peine de mort. Je veux éliminer les nuisibles. Quitte à restaurer cette peine de mort si il n’y a pas d’autre choix.

 

 

Le débat sur la peine de mort est pollué par une argumentation de sophiste :

 

 

1)      Les erreurs judiciaires ? Ce n’est pas parce qu’il y a eu des erreurs judiciaires qu’il faut être contre la peine de mort. Il faut être contre les erreurs judiciaires et n’exécuter que quand il y a certitude, le doute devant bénéficier à l’accusé. Exécuter Dutroux, aurait-ce été une erreur judiciaire ? Voilà Martin qui va sortir. Est-ce juste ? Et pourquoi pas Dutroux lui-même ? En vertu de la loi, il doit sortir : il a purgé le tiers de sa peine.

 

2)      La peine de mort est une arme de dissuasion massive disent-ils en riant. Objection sans fondement. La peine de mort n’a aucun effet dissuasif. Les siècles l’ont prouvé. Ce n’est pas le but poursuivi. Le but c’est l’élimination des récidivistes.

 

3)      La peine de mort est une vengeance de la société ? La société n’a pas à se venger mais elle doit dresser un cordon sanitaire pour préserver ses enfants.

 

4)      Ce sont des malades, il faut les soigner et pas les tuer. Ici, nous sommes bien d’accord. Les soigner mais leur interdire de récidiver en les conservant loin de leurs futures victimes possibles.

 

 

Pour en finir avec Patrick Henry. Il est faux de dire, pour expliquer son trafic de drogues, qu’il était sans ressource et sans abri. Un imprimeur avait accepté de le prendre à son service. Le brave homme. C’était la condition de sa libération.

 

           

 Dans un prochain blog je reviendrai sur cette femme qui retrouve chez Delhaize, dans la file, à la caisse, la personne qui avait dépecé sa petite fille et jeté les restes dans le canal. Clausewitz

 

 



[1] Je n’ai pas retrouvé le blog  « ikuru.ch/blog/2007 »

 

10:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je ne vais pas vraiment répondre à ton message qui tient plus de la longue plainte que d'un argumentaire. Il manque une certaine cohérence dans les propos.

Je voudrais relever toutefois qu'entre les "gauchistes", "pleureuses" et autre personne de ton assistance à qui tu sembles donner sur ton blog la parole, il est risible d'en appeler à la défense des pôôvres enfants pour la peine de mort. A croire que Outreau ne s'est jamais passé.

Ah, et renseignes-toi quelque peu sur la vie de Patrick Henry. Je veux dire, dépasse simplement ce que tu peux trouver sur le net, pour réellement savoir qui est cet être humain qui mérite si peu de pitié à tes yeux.

Écrit par : psykotik | 12/09/2007

Pardon, je me suis laissé distraire : "Les gens ne savent donc plus lire ?[1]"

Peut-être ferais-tu bien de correctement observer le lien que j'ai fourni dans mon message. Au pire, il suffit de cliquer avec ta souris. C'est magique.

Je ne ferais aucun commentaire sur une éventuelle... non, aucun, j'ai dis aucun.

Écrit par : psykotik | 12/09/2007

Merci de votre réponse Monsieur psykotik. C'est vous qui m'accusez d'incohérence! Vous vous positionnez comme le défenseur des tueurs et des violeurs? Le papier se laisse écrire et le blog aussi. Vous vous indignez que l'on veuille protéger les "pauvres enfants". Sont-ce des propos bien responsables? Vous voulez hagiographier Patrick Henry parce qu'il a fait quelques études en prison. Cela vous éblouit, semble-t-il. Devenir un intello vous protège-t-il des pulsions meurtrières? Nous nageons dans la confusion totale. Bien à vous.

Écrit par : Clausewitz | 12/09/2007

Les commentaires sont fermés.