Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/02/2008

Les accompagnateurs de train

Accompagnateurs de train 01/02/2008

 

 

En ces temps bénis d’indiscipline générale, les accompagnateurs de train sont là pour protéger les voyageurs des « petites incivilités » des loubards. Vous avez dit protéger ? Ils s’évanouissent de trouille quand on les menace d’un pistolet à bouchon. J’ai vu la photo du beau moustachu  « en maladie tellement il a été choqué ». Savoir à quel point ils sont trouillards,  dégonflés, au  bord des larmes, prêts à pleurer après leur maman, ne peut qu’encourager les malfrats, les  «petits incivils ». Mais un autre problème se dessine. Faire grève somme toute, c’est amusant. On peut rester chez soi et prolonger son WE. La culture de grève  est génétique en Wallonie. Partout où le socialisme est passé, l’herbe n’a pas repoussé. Une très vieille histoire : en 1945-46, les ACEC de Herstal ont connu des grèves sauvages qui ont fini par détruire l’usine, à l’époque rivale de Philips. Une de mes vieilles patients me racontait : le matin, parfois, quand il y avait du soleil il suffisait qu’une copine s’écrie « Y fè bai ouille, on tape dju ! » (Il fait beau aujourd’hui on fait grève !) pour que l’atelier s’égaille en chantant l’internationale. À Liège aussi, l’interminable grève de « Cuivre et Zinc » qui se termina par la fermeture de l’usine. L’histoire lamentable du Grand Bazard de la place St Lambert. La grévomanie le conduisit à la ruine mais le personnel était tellement contaminé qu’il fut impossible aux repreneurs de continuer l’affaire. Plusieurs investisseurs s’y essayèrent et finalement un groupe suisse. Ils durent tous renoncer devant le bloc grévomane du personnel.

 

Au début de sa présidence, Ronald Reagan eut affaire avec une grève nationale des aiguilleurs du ciel. Ce fut vite fini. Reagan les licencia tous et les remplaça par des contrôleurs militaires. On n’a plus jamais entendu parler de grève des aiguilleurs du ciel.

 

Les grèves à répétition des TEC et des accompagnateurs de train sentent très mauvais. Cela va pousser les usagers à bout. Comme le ministre est aussi trouillard que les grévistes, il n’osera pas prendre la décision qui s’impose. Je crains dès lors que les voyageurs ne se résolvent un jour à passer aux voies de fait.

 

 

                                                                  Clausewitz.

 

15:39 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Autre effet pervers de ces grèves sauvages entendu dans un train:

2 étudiants discutent "Ouais, c'est cool quand y a grève, on n'a pas cours... Suffit qu'on agresse encore un accompagnateur et on aura 2 jours de congé!"

Vous avez dit pervers?

Écrit par : Sk1ppy | 02/02/2008

Les commentaires sont fermés.