Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/06/2009

Méfiez vous des prometteurs de gros bénéfices

Méfiez-vous des prometteurs de gros bénéfices !

 

Blog du 12 juin 2009

 

C’est le conseil de James de Rothschild à son fils Edmond dans son testament de juin 1864[1]. « Les promoteurs d’affaires font des promesses pompeuses  de gros bénéfices alors que, le plus souvent, ils n’ont en vue que de se procurer une position et de s’assurer des avantages particuliers ».

 

Voilà les propos d’un banquier solide qui a fait ses preuves. En 1864 !

 

Les financiers qui ont « cru » en Madof sont inexcusables. Ils DEVAIENT savoir ! La cavalerie existe depuis les Assyro Babyloniens. Nous avons eu, récemment l’exemple de Jean Pierre Van Rossem et de son moneytron. Les banquiers qui ont cru en Madof sont, soit des imbéciles, soit  des escrocs arrosés au passage.

 

Comment avoir encore confiance dans le monde de la finance ? Voilà le Belge qui se remet aux économies. Où va-t-il placer son argent ? Problème éternel. Bienheureux les pauvres ! disent les écritures.  Y –a-t-il gens plus tourmentés que les riches ? Ils sont la proie de tous les escrocs, de tous les baratineurs, de tous les inventeurs de Sicav et autres fariboles.

 

« Rien ne vaut le cash ! » disent certains concrets. Voire ! La finance internationale tient son gourdin bien caché derrière le rideau pour vous assommer le moment venu. Voyez les Anglais. La livre a perdu récemment 30% de sa valeur. Les  Britanniques grugés revendent leurs villas du sud de la France,  cet Eden du monde.

 

L’euro domine le marché. Le dollar se fait tout petit. Quand la crise sera vraiment là (nous n’en sommes qu’aux prémisses) qu’y aura-t-il d’autre à faire pour rembourser l’abîme que les états creusent pour secourir les affamés et ses pauvres banquiers ? La dévaluation ! Les guerres se financent par l’inflation, les crises aussi.

 

Cacher son argent dans la cave. Le transformer en pièces d’or ? En lingots ?

 

Décidément le problème demeure entier et il existe depuis le commencement du monde, depuis l’invention des monnaies.

 

Clausewitz

 

 

 



[1] Le portrait. Pierre Assouline. Folio Paris 2009

11:25 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.