Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/06/2009

Sivous avez un chien appelez-le Jackson

Si vous avez un chien appelez-le Jackson !

 

C’est le nom le plus courant chez les Cherokees. Après la Révolution, nos paysans appelaient leurs chiens, marquis, duc ou prince. Après la « piste des larmes » les Cherokees ont appelé leurs clebs du nom de leur bourreau, le président Andrew Jackson. Pour se faire réélire, en redistribuant leurs terres à ses électeurs, Jackson déporta 80.000 Indiens, surtout des Cherokees, au delà du Mississipi, en Oklahoma. Sur 80.000 déportés, 3000 furent transportés par les rivières. Les autres partirent  en octobre pour marcher 1750 km vers le Mississipi où ils arrivèrent fin novembre. Il en resta 5000, bloqués sur la rive est pendant tout l’hiver. Ils n’arrivèrent à destination à Fort Gibson qu’en mars 1839. Quatre à 8000 des exilés moururent de froid et de misère. Cet épisode, le plus affreux du génocide des Indiens, est appelé la « piste des larmes » pour les larmes de compassion versées par  les Américains qui les voyaient passer.

 

Jackson n’a pas fait que de mauvaises choses mais cette déportation atteint le sommet de la cruauté et du mépris. Les Cherokees s’étaient admirablement adaptés à la vie occidentale. Ils vivaient dans des maisons,  cultivaient la terre et pratiquaient l’élevage. La troupe américaine, les fameuses tuniques bleues, accompagnées des colons qui volaient leurs terres chassèrent les Cherokees de chez eux. Ils ne pouvaient emporter que ce qu’ils avaient sur le dos, enfants compris. Quand ils ne s’en allaient pas assez vite, on les abattait. Ils furent regroupés dans des camps de concentration avant d’être déportés dans les conditions ci-dessus.

 

Je possède plusieurs livres sur cet épisode tragique de l’histoire américaine qui procède purement et simplement de la haine des Indiens. Il semble que la mère de Jackson l’avait élevé dans cette haine. Cela ne l’avait pas empêché de se servir de ces mêmes Indiens dans sa guerre contre les Anglais. Jackson est le fondateur du parti démocrate.

 

Les billets de 20$ portent son effigie. Les Cherokees refusent de les utiliser. Ils se servent de deux billets de 10$. Quand je suis là-bas, je fais de même. Cet homme me fait horreur. Les politiciens sont en général capables de tout. Celui-ci dépassa toutes les bornes.

 

Clausewitz[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



[1] Une émission a eu lieu sur Arte ce samedi  27 juin à 20h45. Assez objective.

20:17 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

26/06/2009

Non à la Turquie!

Non à la Turquie !

 

Les négociations pour l’adhésion de la Turquie à l’Europe traînent trop dit le premier ministre turc Erdogan.

 

 Elles ne devraient pas même avoir commencé! La Turquie n’a rien à faire dans l’Europe. Tout d’abord, elle n’en fait pas géographiquement partie. Le petit morceau d’Europe dont elle se targue, elle nous l’a volé en 1453 lors de la prise de Constantinople. Ensuite, alors qu’elle avait fait un gros progrès vers la civilisation sous Kemal Atatürk, [1]avec la réapparition des partis extrémistes religieux, la Charia plane à nouveau sur ce malheureux pays avec tous ses excès, ses cruautés et son antiféminisme. Les femmes voilées sont à nouveau tolérées à l’université.

 

Si nous voulons avoir une idée de ce que l’Europe deviendra avec les 80 millions d’Islamistes qui déferleront, il suffit de contempler ce qui se passe là-bas.

 

Nous pouvons digérer n’importe quelle population. L’Allemagne vient d’assimiler toute l’Allemagne de l’est. Nous avons assimilé les Italiens, les Espagnols, les Polonais, les Français sont majoritaires parmi nos allochtones. Tout se passe dans la sérénité. Sauf avec les islamistes. Ils n’admettent pas nos lois. Ils veulent nous imposer les leurs. Ils veulent des mosquées subsidiées par nous alors que chez eux ils ne tolèrent pas la moindre chapelle. Ils veulent faire exciser leurs filles, les contraindre (parfois sous peine de mort) au mariage forcé. Ils veulent leur faire porter le voile, bientôt  la burqa. Et nous laissons faire ! Pire nous les favorisons : voir le comportement de Joëlle Milquet avec ses musulmanes. Nos dirigeants sont aveugles ou font semblant de l’être. Mais, (est-ce une consolation, ils n’ont quand même rien à dire ?) le peuple gronde, comprend les enjeux tout en se rendant compte que tant que  Milquet et consorts seront là, la roue tournera inéluctablement vers la Turquie et la fin de notre civilisation.

 

Ils font des enfants à tour de bras (si j’ose dire). C’est ce que les Canadiens français appelaient la guerre des berceaux. Mais leurs femmes se sont mises à la pilule. Nous serons donc, dans vingt ans minorisés chez nous, en particulier à Bruxelles, qui deviendra la première ville musulmane d’Europe.

 

Merci Milquet.

 

Clausewitz



[1] Instauration de la laïcité. Séparation stricte de l’Islam et de l’état. Démocratie bipartite. Suppression des voiles et autres insignes religieux. Modernisation accélérée des rouages de l’état et refus d’emprunts à l’étranger.

20:44 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

24/06/2009

Mahinur Osdemir refuse d'être belge

Mahinur Özdemir le refus d’être belge.

 

La nouvelle députée bruxelloise refuse d’être belge. Elle porte le voile et nie le génocide arménien. Quand on compare son attitude avec les ministres françaises toute aussi musulmanes qu’elle, telles Rama Yade et Rachida Dati, on mesure à quel point Mahinur  a la volonté d’être étrangère, de ne pas s’intégrer. Les Françaises sont fières de l’être et elles le disent. Elles sont fières de la diversité de la France.  Aucune ne porte le voile ni ne manifeste sa religion. Notre députée est et veut rester turque, non pas musulmane mais islamistes. Avec les autres parlementaires musulmans masculins qui ne viennent pas encore en turban aux séances, elle se prépare à voter pour l’entrée de la Turquie dans l’Europe d’où un raz de marée de 80 millions d’Islamistes sur notre continent.

 

Nous les avons vaincus à Poitiers, deux fois à Vienne, et finalement à la grande bataille navale de Lépante. Mais leur nouvelle invasion sera totale, définitive. L’Islam bien sûr, finira par se détruire. Ce sont les femmes avilies et méprisées qui en auront raison. Mais nous ne le verrons pas. Il faudra encore 300 ans. Il est vrai qu’avec twitter (on vient de le voir en Iran) les nouvelles vont plus vite. Cela pourrait s’accélérer.

 

Clausewitz

Mahinur Ozdemir voilée et négationniste

Mahinur Özdemir voilée et négationniste

 

Le 23 juin 2009

 

La députée bruxelloise (d’origine turque) Mahinur Özdemir  a prêté serment ce 23 juin 2009 la tête voilée. Un journaliste turc a exprimé à la télévision sa stupéfaction. Chez lui, les parlementaires qui se sont présentées voilées ont tout simplement été expulsées de l’hémicycle. Ici, on applaudit ! Le CDH(I) qui a attaqué le pape pour un évêque négationniste n’est pas gêné de patronner une députée qui a parlé dans un journal turc du « soi-disant génocide arménien ». Il y a plusieurs sortes de négationnisme. Le turc c’est le bon, l’excusable, le tolérable puisqu’il est islamiste et que le CDH (I) l’est aussi.

 

Madame Mahinur Özdemir se donne pour objectif d’améliorer la situation de nos vieux. Ne serait-il pas plein d’intérêt qu’elle s’occupât de la situation de ses sœurs coreligionnaires ? Ainsi que je l’ai prouvé, texte parlementaire de la ministre Onckelinx à l’appui, l’excision n’est pas poursuivie en Belgique alors que, d’après l’université de Gand, elle est largement pratiquée chez nous.  Pourquoi ne pas défendre ses sœurs contre les mariages forcés ? Même en vacances elles tombent dans de véritables embuscades matrimoniales. Pourquoi ne pas faire annuler ces mariages forcés dès leur retour ?

 

Un lecteur  anonyme m’a traité de « sale islamophobe de merde ». Je ne suis pas islamophobe. J’ai fait l’effort de lire le Coran. Je n’y ai trouvé ni de référence à la lapidation des femmes infidèles, ni d’appel à la guerre sainte  (aucune guerre  n’est sainte, disait dimanche dernier sur France 2, un traducteur du Coran) ni même de référence au port du voile. Ce sont des attitudes extrémistes et provocatrices. On voit ici la patte électoraliste de Joëlle Milquet. Bruxelles regorge de musulmans. Pour récupérer ces voix au CDH(I), Milquet leur a fait donner le droit de vote même s’ils ne sont pas belges.  Elle  encourage le cinéma du voile d’Özdemir pour attirer un maximum de votes islamistes. C’est à cet effet qu’elle a fait supprimer le terme chrétien du PSC. N’aurait-elle pas beaucoup de succès en s’appelant franchement CDI Centre Démocrate Islamiste ?

 

Clausewitz

00:25 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (4)

21/06/2009

Une parlementaire cdh en burqa

Une parlementaire en voile, bientôt en burqa

 

Le 21 juin 2009

 

C’est bien sûr une cdh , elle provient de la démagogie islamiste de Joëlle Milquet.

Comme de nombreuses femmes voilées, c’est une provocatrice. J’ai hâte de la voir au parlement  en burqa.

 

Cela ne peut manquer. Elle fera encore plus de voix chez les musulmans du cdh. À quand le muezzin avant chaque congrès. C’est sans doute cela que veut dire cdh. L’ouverture à une culture islamiste.  Voilà pourquoi il fallait abandonner le C du PSC. On ne pouvait plus recruter des musulmans avec le sigle des croisades.

 

Bravo Joëlle. Bravo !

 

Clausewitz

18/06/2009

Rien ne sert de râler, tout est dit

Rien ne sert de râler, nous sommes repus, rien ne changera.     18 juin 2009.

(Anniversaire de Waterloo)

 

Je me pose la question : pourquoi râler ? C’est une perte de temps. Il ne sert à rien de touiller dans notre gauchisme obligatoire. La boucle est bouclée, rien ne changera.

 

Vous avez des opinions politiques ? Vous les exprimez ? Comme moi, vous êtes bien naïfs. Les socialo, les catho et les libéraux contrôlent un cheptel d’électeurs ficelés dans leurs prébendes. Allez demander à un employé des mutualités chrétiennes de voter pour autre chose que le cdh ! Un protégé du MR qui fait tous les jours la navette pour aller ne rien faire à Bruxelles de voter pour un autre parti que le MR ! Que dire des socialos qui tiennent la quasi totalité des employés communaux et des intercommunales de Wallonie ? Cela en fait du monde ! Ajoutez-y le secteur « non marchand » où on a placé des milliers de créatures ?

 

Que reste-t-il d’hommes libres ? Il n’y a plus que des clients au sens romain du terme qui, quoiqu’ils en barrissent, sont repus, roulent en bagnole, dépensent sans compter pour les GSM et Ipods de leurs enfants. On va peut-être réfléchir pour se payer des vacances un peu moins chères. Ils ne sont pas près de descendre dans la rue, ni à casser du gendarme.

 

Dernière observation. Les élections sont bouclées. C’est le président du parti qui désigne les candidats. Il y quarante ans que la démocratie a quitté les partis politiques. Tant qu’il y aura cette fameuse case de tête rien ne changera.  C’est le parti qui vous place en «ordre utile » le reste n’est que faribole. Pourquoi ce vote obligatoire qui vous empêche de manifester votre dégoût ?

 

Voici une phrase de Machiavel, dans son discours sur la deuxième décade de Tite Live : « Quand, pour une raison ou pour un autre, le peuple perd confiance, il faut nécessairement que l’état périsse. »

 

Clausewitz

16/06/2009

Vert dehors rouge dedans

le 16 juin 2009

Lire la suite

16:00 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1)

12/06/2009

Méfiez vous des prometteurs de gros bénéfices

Méfiez-vous des prometteurs de gros bénéfices !

 

Blog du 12 juin 2009

 

C’est le conseil de James de Rothschild à son fils Edmond dans son testament de juin 1864[1]. « Les promoteurs d’affaires font des promesses pompeuses  de gros bénéfices alors que, le plus souvent, ils n’ont en vue que de se procurer une position et de s’assurer des avantages particuliers ».

 

Voilà les propos d’un banquier solide qui a fait ses preuves. En 1864 !

 

Les financiers qui ont « cru » en Madof sont inexcusables. Ils DEVAIENT savoir ! La cavalerie existe depuis les Assyro Babyloniens. Nous avons eu, récemment l’exemple de Jean Pierre Van Rossem et de son moneytron. Les banquiers qui ont cru en Madof sont, soit des imbéciles, soit  des escrocs arrosés au passage.

 

Comment avoir encore confiance dans le monde de la finance ? Voilà le Belge qui se remet aux économies. Où va-t-il placer son argent ? Problème éternel. Bienheureux les pauvres ! disent les écritures.  Y –a-t-il gens plus tourmentés que les riches ? Ils sont la proie de tous les escrocs, de tous les baratineurs, de tous les inventeurs de Sicav et autres fariboles.

 

« Rien ne vaut le cash ! » disent certains concrets. Voire ! La finance internationale tient son gourdin bien caché derrière le rideau pour vous assommer le moment venu. Voyez les Anglais. La livre a perdu récemment 30% de sa valeur. Les  Britanniques grugés revendent leurs villas du sud de la France,  cet Eden du monde.

 

L’euro domine le marché. Le dollar se fait tout petit. Quand la crise sera vraiment là (nous n’en sommes qu’aux prémisses) qu’y aura-t-il d’autre à faire pour rembourser l’abîme que les états creusent pour secourir les affamés et ses pauvres banquiers ? La dévaluation ! Les guerres se financent par l’inflation, les crises aussi.

 

Cacher son argent dans la cave. Le transformer en pièces d’or ? En lingots ?

 

Décidément le problème demeure entier et il existe depuis le commencement du monde, depuis l’invention des monnaies.

 

Clausewitz

 

 

 



[1] Le portrait. Pierre Assouline. Folio Paris 2009

11:25 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

10/06/2009

La révolte des culottes roses

Petites culottes roses

Blog du 10 août 2009

 

À part pour les grands amoureux, chez nous la St Valentin c’est conjugal et obligatoire. En Extrême Orient  et dans les pays musulmans, bien qu’interdite,  c’est souvent une vraie fête où les filles ont tendance à jeter leur bonnet par dessus le moulin. On l’appelle le V-Day. Les Hindouistes fanatiques du groupe Sri Ram Sena (SRS) ont, le 14 février dernier, pris à partie des femmes qui buvaient dans un bar,  les ont brutalisées et ont menacé de s’en prendre à tous ceux qui fêteraient la St Valentin.

Banal pour des fanatiques.

 

Ce qui l’est moins c’est la réaction massive et immédiate de la jeunesse Hi-tech. Par Face Book, elle mobilisa un nombre incroyable de personnes pour envoyer des milliers de petites culottes roses au siège du mouvement religieux qui fut immédiatement noyé dans des mètres cubes roses. Un site internet relaie désormais l’actualité  du  nouveau mouvement de défense « Pubgoing loose and forward Women » afin de combattre ces religieux qui veulent marier de force les jeunes indiennes prises en flagrant délit de St Valentin. 

 

Consulter le blog « Pink chaddi campaign » (Chaddi doit signifier culotte)

 

L’emblème du mouvement est une culotte rose. Un regret, c’est une culotte du temps de nos grands mères,  qui remonte à la taille et non un de nos ravissants bikinis.

 

Réflexion : le jour où nous nous mettrons à faire de la politique sur Face Book, peut-être que les choses changeront.

 

Clausewitz

 

 

15:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

09/06/2009

CDH-PSC

CDH-PSC

Blog du 9 juin 2009

 

Un gentil commentateur (voir ci-joint) me fait remarquer que le PSC est devenu CDH pour élargir son recrutement. Examinons la chose : la démocratie chrétienne n’a pas renié son appellation. Il en va de même pour la CSC, les Mutualités Chrétiennes et leurs innombrables services touristiques. La CDU allemande est toujours C. Elle va de succès en succès. Le sigle C ne dérange absolument personne. D’ailleurs, comme les noms et les prénoms, les sigles perdent vite leur signification, c’est le contenu qui importe.

 

Alors pourquoi renier le sigle chrétien du PSC ?  Même question pour le CVP devenu le CDNV ce qui ne veut plus rien dire. Pour les francophones en tout cas. Autre cas de figure : les scouts. Ils s’appelaient FSC, Fédération des Scouts Catholiques. Depuis plus de trente ans, ils sont infiltrés par des athées que la mention  catholique  rend malades. Les scouts ont hésité longtemps à abandonner cette mention.. Ils craignaient une réaction négative des parents. La déchristianisation progressive de la société leur a enfin permis de jeter le masque. On ne promet plus de remplir ses devoirs envers Dieu (qui c’est ?) Il y a bien encore le Roi et la Patrie, mais pour combien de temps ?

 

Le CDH infiltré des mêmes athées a supprimé sa référence chrétienne. Sans rire, ils se sont appelés « humanistes ». Savent-ils seulement ce que cela veut dire ? Nous attendons les syndicats humanistes, les mutualités humanistes, les scouts humanistes, les familles nombreuses humanistes.

 

L’inertie politique aidant, les religieuses et les chrétiens continuent de voter pour eux. Un doux minois féminin sur les affiches[1] donne à penser qu’il s’agit d’un parti d’anges. Les anges c’est un peu catholique non ? Ils ne se doutent pas qu’en réalité, ils votent socialiste. Ils votent pour l’Islam et les femmes voilées, pour l’insécurité dans les rues, pour l’impunité des meurtriers d’enfant, pour le laxisme envers les trafiquants de drogue,  pour le foutoir dans les écoles, pour l’échec à l’université, pour la pénurie de médecins et pour une politique étrangère de ménagère de moins de cinquante ans. Ils votent pour une société d’assistés où ceux qui chôment gagnent plus que ceux qui travaillent.  Pour une société hypertrophiée de fonctionnaires inutiles mais clients politiques. Pour la grève des transports publics. Pour les embouteillages monstrueux.  Pour le foutoir généralisé et une administration étouffante et tatillonne[2].

 

Tout ce à quoi nous aspirons est devenu tabou. On ne peut en parler sous peine d’être traité de fasciste. Quel parti belge oserait, comme les Hollandais, se réclamer de l’anti islamisme ? Qui oserait exiger le rétablissement de la peine de mort pour les Dutroux[3] et consorts ?

 

Voter CDH c’est voter socialiste. C’est aveuglant non ? La délicieuse Catherine Fonck, c’est une sirène d’Ulysse[4].

 

Clausewitz



[1] Chez Vrebos, Bernard Westphael, dans un accès de galanterie inhabituel a dit à Catherine Fonck : je regarde le représentant  CDH dans les  yeux et, pour une fois, ce n’est pas désagréable…

[2] Il y a maintenant 61 ans que l’on parle de la réforme administrative.

[3] C’est l’avocat du Roi qui les défend.

[4] Les « humanistes » devraient se souvenir de l’Odyssée, non ?

15:39 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)