Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/09/2009

L'élégance du Hérisson

L’élégance du hérisson de Muriel Barbery Folio 2009.

 

Je viens de terminer ce livre. Il y a beaucoup à en dire. Je me suis cramponné au début parce que j’avais lu tous les ouvrages en référence. Je me demandais qui pouvait  bien avoir le courage de lire cette pédanterie. Et puis l’histoire, la vraie, commence, toujours entrelardée de références à St Augustin, à la phénoménologie d’Edmond Husserl confronté à Kant ; parfois à Platon, le banquet. Il y a les pantoufles. Le chien qui s’appelle Léon en souvenir de Tolstoï ; la petite fille, Paloma, pas en reste d’intellectualisme et puis ce monsieur Japonais qui comprend immédiatement pourquoi le klebs s’appelle Léon. En guise d’éloge funèbre d’un voisin, Renée articule la première phrase d’Anna Karénine, le brave Japonais, de mémoire, cite la deuxième. Renée tombe amoureuse de lui et lui idem. Mais elle se fait écraser par une camionnette : leur amour devient impossible. La petite fille ne se suicide pas. Grâce à Renée, elle redécouvre le sens de la vie.

Voilà ! Tout est artificiel et pédant. Réduite à sa plus simple expression, l’histoire est jolie. On m’a dit (?) que le film avec Josiane Balasko était émouvant mais qu’on n’y parlait pas de Paloma. Le mystère : comment un tel pensum peut-il arriver à 1 million d’exemplaire ? Et ça continue. Il est en folio, le poche de Gallimard. Je suis content de l’avoir lu. Tout le monde en parle. Tout le monde dit qu’il faut s’accrocher. Il n’y a pas un lecteur sur mille pour comprendre le blabla de Muriel Barbery mais cela ne fait rien, il faut le lire. C’est fait. Je suis fier de moi.

 

Clausewitz

10:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.