Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/01/2011

Bart Dewever: une femme qui veut vous quitter

Le 17 janvier 2011

 

Bart Dewever : une femme qui veut vous quitter.

 

 


Le 17 janvier 2011

 

Bart Dewever : une femme qui veut vous quitter.

 

Voilà longtemps qu’il y a de l’eau dans le gaz. Qu’elle menace de partir.

-Tu ne  te rases pas assez; tu piques comme un hérisson. Je note dans mon agenda Succès : « se raser tous les jours ».

-Tu ne m’offres jamais  de fleurs. Je note: passer  chez Aldi chaque samedi. Ils ont de beaux petits bouquets à 3€.

- Tu es toujours chômeur ! C’est vrai, je ne me remue pas trop pour retrouver du travail. Je préfère la belotte au café du coin. J’ai été éjecté du chômage. Elle m’a envoyé au CPAS et  me verse le complément, car elle gagne très bien sa vie.

-Tu es toujours malade. C’est vrai. J’ai été hospitalisé plusieurs fois. Elle a toujours payé la différence avec la mutuelle.

Je fais des efforts. Je lui dis tout le temps qu’elle est jolie alors qu’elle ressemble à une tour. Je lui demande pourquoi me quitter ? Nous sommes si bien ensemble.

 

J’ai besoins d’air, dit-elle. Tu me coûtes trop cher. Je voudrais vivre autrement.

 

J’analyse la situation. Nous avons d’interminables conversations. Elle revient toujours sur le même thème : elle veut me quitter.

 

Je fais des efforts. J’ai même retrouvé du travail. Je croyais qu’elle allait sauter de joie. Elle a fait une petite moue.

 

- Et puis tu ronfles ! Elle ne me l’avait jamais dit ! Il paraît que maintenant c’est insupportable. Souvent, je la retrouve le matin, dans la chambre d’amis.

 

-Ne pourrais-tu pas te laver plus souvent ? Tu sens mauvais.

 

-Mais je me lave tous les jours !

 

-Ce n’est pas assez puisque tu pues.

 

Elle ne veut plus regarder la TV. Elle veut qu’on parle. Qu’on parle de son départ. Elle me laisserait l’appartement. Elle irait vivre à la campagne. Cela l’obligerait à quelques trajets mais elle n’en n’a cure. Au moins elle respirerait de l’air pur.

 

Les meubles ? Tu peux les garder, j’ai déjà passé une commande chez IKEA pour meubler mon nouveau domicile.

 

-Tu le loues déjà ?

 

-Oui, je suis en train de le repeindre avec mon copain Gilbert…

 

Le voile se déchire: elle a un amant ! Ce foutu Gilbert qui tourne autour d’elle depuis si longtemps. Qui lui a fait envoyer un buisson de roses rouges quand elle a été opérée de l’appendicite.

 

-Pourquoi avons-nous tant parlé. N’était-ce pas plus simple de me dire :

 

-Adieu, je pars avec Gilbert.

 

« Une explication vaudrait mieux »  disait Gainsbourg…

 

Mieux que les interminables discussions avec Bart Dewever ?

 

Je n’en suis plus certain du tout.

 

 

Clausewitz.

 

 

17:02 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.