Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/03/2011

Y kife sa meuf grave

Y kife sa meuf grave

par Clausewitz, dimanche 27 mars 2011, 10:07

 

 

Ce n'est ni du maya, ni du sanscrit, c'est la langue de nos enfants dont on peut trouver un intéressant florilège dans le feuilleton "plus belle la vie" (20h10 France 3 ) si vous souhaitez un sous-titrage bien nécessaire car les jeunes actrices font à la fois de la cryptologie (pour les vieux comme nous) et de la tachylogie: elles parlent à une vitesse incroyale en avalant leurs mots.

Traduction de la phrase ci dessus: "il aime beaucoup sa fiancée" mais, tradutore, traditore, quelle est la valeur de cette traduction, pourtant littéralement exacte? Traduire meuf par fiancée, n'est-ce pas un peu ringard? Maîtresse, aussi désuet, implique des relations sexuelles, fréquentes certes, mais pas obligatoires. On peut être amoureux d'une meuf et ne pas avoir encore couché avec elle. La moins mauvaise traduction serait petite amie. Le wallon a une expression qui ne vieillit pas et dit bien ce qu'elle veut dire c'est "crapaude".

Le terme grave est un tic de ce langage. Tout est grave. Cela signifie beaucoup mais aussi un peu. C'est parfois même purement de confort comme l'anglais "indeed": "thank you very much indeed" que l'on traduirait par "merci beaucoup grave"

Kife est un mot clef. Impossible de rien comprendre aux dialogues si vous ignorez que cela signifie non seulement aimer mais aussi préférer, à la moindr envie, on kife.

Il n'est pas question de se mettre à parler de la sorte. Ce serait ridicule, encore que le terme "grave" entre dans le langage courant. C'est pour ne pas mourir idiot et demeurer en contact avec la jeunesse qui, quand même, ainsi que le disait René Basin, est "Le blé qui lève".(sans rire)

 

 

10:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.