Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/05/2011

Faut-il se décourager d'écrire ?

Clausewitz le 08/05/2011

 

J'ai essayé toutes ces méthodes. J'en suis à mon douzième travail: 1)Récits cliniques en médecine (édité chez Lattès)et 2) "Mémoires d'un louveteau de 1944 (en voie d'édition chez Dricot de Liège Belgique. 3&4) deux pièces de théâtre,( une comédie à l'acide sulfurique) et une tragédie. 5)"Vivez dix ans de plus": bouquin de médecine sportive. 6) Troïlus et Cressida, petit roman très chaud, 7) Allegretto, romance d'initiation d'une jeune fille, 8)9)10) Trois gros romans de plus de 350 pages, 11) L'évasion de Louis XVII, roman historique de 300 pages. 12) Sur l'établi: Justine BINET, la petite sorcière et un essai sur la quête de Dieu. A part les deux mentionnés ci-dessus, tous mes contacts ont été des échecs lamentables, en particulier La Clavetine que vous citez, alors que Gallimard se spécialise dans le plus hermétique galimatias. Je finis par croire qu'il n'y a pas d'autre méthode que l'acharnement mais parfois, un immense découragement me prend. Mon problème c'est cette rage d'écrire depuis l'âge de six ans. Ne devrais-je pas plutôt essayer de guérir cette maladie plutôt que de courir les éditeurs qui n'ont que mépris pour les auteurs?

17:07 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecrire, éditeur, livre, roman

Les commentaires sont fermés.