Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/08/2011

Revoir Françoise le 4 août 2011

Revoir Françoise XXVIII
Enquête à Scrabster


Avant de partir pour Scrabster, Françoise et Gordon Wallace allèrent vérifier les Range Rover. Elles étaient toutes à leur place, plus étincelantes que jamais. Pas la moindre trace de boue. Gordon interpella les garagistes : avaient-ils, tout récemment, lavé une Range couverte de boue ? Réponse négative.

-Laquelle de ces voitures appartient à Charlène ?

-Aucune, elle n’a pas encore son permis de conduire. L’un de nous lui sert de chauffeur. Lord Mac Murphy est très strict sur ce sujet. Elle est autorisée à conduire dans le parc quand elle est accompagnée d’un moniteur.

-Une voiture manque-t-elle à l’appel ? Non.

Qu’est-ce que c’est que cette histoire de voiture retrouvée à Scrabster avec des vêtements ensanglantés?

Françoise était aussi perplexe que Gordon. Ces renseignements étaient bidon. Et la voiture boueuse qui avait foncé sur nous était de provenance inconnue.

-Vos informations venaient d’où ?

-De mon bureau sur place. Nous serons renseignés à Scrabster.

Les deux « détectives » se mirent en route dans la Range Rover noire de Scotland Yard.

- Nous en avons pour quatre heures de mauvaises routes, dit le géant. Il faudra loger sur place.

Le temps était à la pluie, les routes boueuses et de fortes rafales de vent d’ouest bousculaient, par moments, le lourd véhicule. Quel climat dégueulasse ! pensait Françoise. Quand je pense à la vallée de la Meuse où la pluie est si douce.


Le bureau de Scrabster était minuscule. Le détective de service se leva en claquant des talons.

-Vous venez pour l’affaire Mac Murphy, Lieutenant? Il sortit une chemise d’un tiroir. En première page, il y avait une très jolie photo de la jeune fille avec un sourire triste qui fit se tordre quelque chose dans le cœur de Françoise. Pourquoi triste ? pensa-t-elle, elle a tout ce qu’elle désire et même davantage.

Gordon parcourut le dossier et demanda :

-Pourquoi dites-vous que cette voiture lui appartenait ?

-Parce qu’elle la conduisait. Elle a tourné un moment dans le port. Plusieurs personnes l’ont vue au volant.

-Elle était seule ?

-Non, elle était accompagnée d’un homme de haute taille avec un chapeau enfoncé jusqu’aux yeux.

-Avait-elle l’air effrayé ?

-Non, tous les témoins affirment qu’elle ne cessait de rire. Ils ont abandonné la voiture sur l’estacade. Nous l’avons retrouvée le matin avec ces vêtements tachés de sang.

-Pourquoi dites-vous que ce sont ses vêtements ?

-Parce que ce sont des vêtements féminins, de jeune fille. Elle semble avoir été complètement déshabillée. L’origine des taches de sang ne nous apparaît pas clairement. Dès votre passage, je comptais les envoyer à Édimbourg pour analyses.

-Où peut-on voir cette voiture ?

-Elle est garée dans la cour. Nous y avons apposé les scellés.



(à suivre)

Les commentaires sont fermés.