Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/08/2011

Revoir Françoise - 54 - Le 30 août 2011 - Verlaine enfin!



-Monsieur le détective belge, je vous présente mes félicitations et mes remerciements, dit Murdoch en me serrant dans ses bras.

-Je vous remercie aussi mais permettez-moi de vous dire que vous êtes un peu injuste. C’est à notre cher Gordon que nous devons ce succès. J’espère que je vais pouvoir le compter au nombre de mes amis jusqu’à la fin de mes jours.

-N’oublions pas notre incroyable ceinture noire qui nous a sortis d’un bien mauvais pas. Il nous embrassa tous les deux.

-Et Charlène ? demanda Murdoch.

-Elle est psychologiquement fort perturbée, dit Gordon. Le professeur souhaite qu’elle soit traitée dans un institut spécialisé avec une assistance adéquate.

-Je veux la revoir avant. Il y a si longtemps que je ne l’ai pas embrassée, dit la maman éplorée.



*



* *



Nous étions dans l’herbe, à Verlaine, juste devant le chalet. Le ruisseau coulait à flots, il y avait eu plusieurs orages. Le soleil était revenu. Nous nous tenions prudemment à l’ombre. Elle portait un bikini affriolant. Moi, je me disais que j’allais devoir suivre un fameux régime pour essayer de la rejoindre, de loin, dans la perfection. Un seul regret, elle n’était plus ma petite Françoise de jadis. Je m’efforçais sans grand succès de la retrouver dans cette splendide créature.

- Avec le corps que tu as, tu ne vas pas me dire, que tu es incapable de me faire une autre petite Françoise, lui dis-je, un peu provocateur.

- Viens dans le chalet ! C’est un jour favorable. Mais gare à toi si c’est un garçon !





FIN


Clausewitz

Les commentaires sont fermés.