Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/05/2011

Un état de droit?

On doit libérer Michèle Martin parce que nous vivons dans un état de droit et que, loi Lejeune et compagnie, on doit relâcher les criminels au tiers de leur peine. Si la loi est stupide, faut-il l'appliquer? Certes, mais on peut la changer. Nous vivrions alors dans un autre état de droit, qui aurait éliminé ce scandale. La loi Lejeune ne dit pas qu'il faut libérer les meurtriers récidivistes. C'est une loi de clémence pour les délinquants amendables, capables de se refaire une vie normale. Mais notre justice est uniquement formaliste. Elle applique les textes aveuglément sans en comprendre le sens. On juge toujours sur la forme, jamais sur le fond. L'arrêt spaghetti en est l'exemple le plus frappant: on dessaisit un juge d'instruction parce qu'il a participé à un spaghetti organisé par "Marc et Corinne" et NON PAR LES FAMILLES DES PETITES FILLES ASSASSINEES. Cet arrêt stupide déclenche presque une révolution. A noter, l'arrêt dessaisit le juge Connerote mais pas le procureur Bourlet pourtant à la même table. J'ai depuis la prestation de madame Likendael, perdu toute confiance dans la Cour de cassation. Je continue de m'interroger sur les motivations profondes de cet arrêt. N'était-ce pas simplement pour faire taire un juge d'instruction trop zélé qui aurait démonté le complot avec les hauts personnages en cause?

Il faut, comme en France, instaurer des peines incompressibles. Argument des nunuches (professeurs de Louvain) qui ont saboté la pétition de 350.000 signatures organisée par Marc et Corinne: "il ne faut pas désespérer les détenus". (sic et resic). On ne peut désespérer que les victimes! Air connu de notre justice.

Il faut déposer une proposition de loi dans ce sens et ne plus voter désormais que pour les candidats qui soutiendront cette cause.